Parce que ça casse de la dédi…

Hé voui samedi a été un grand jour… J’ai eu ma première dédicace pour Lola papier et quelle aventure !

Déjà commençant par le début…

Vendredi 5 Juin

Oui je commence vraiment par le début !

Donc il est 17 heures (heures montpelliéraine) et j’arrive à The constat : Je n’ai rien à me mettre pour ma dédicace !!! Imaginez cette vision d’horreur… mon armoire sans dessus dessous et rien ne me plait ! Au départ je voulais mettre une robe et finalement la dédicace sans sous soutif je ne le sentais pas… Oui vendre un bouquin qui s’intitule Lola petite, grosse et exhibitionniste sans soutien gorge il faut pouvoir !

Donc plus qu’une solution s’offre à moi : Shopping express…

J’arrive transpirante et épuisée à Camaïeu (il fait chaud, il est 17h, je viens de finir ma journée de taf et j’ai 1h montre en main pour trouver une tenue (il fallait que je récupère mes enfants)) Telle une folle furieuse je me faufile dans les rayons prenant au passage les vêtements qui me plaisent. Au bout de quelques minutes je me retrouve avec un tas énorme de fringue dans les bras. Après réflexion, courte mais intense, j’en conclue qu’il va falloir que je le fasse en deux fois (à moins que je trouve du premier coup la perle rare – sauf que moi ce genre de chose ne m’arrive jamais !) et après des essayages je dois me résoudre à écumer le reste du magasin ! Je vogue dans Camaiëu hyper concentrée… Un seul objectif : The tenue ! Une vendeuse s’approche de moi, mais je ne me laisse pas distraire et refuse son aide. Je suis en mode MACHINE DE GUERRE ! En plus je viens d’essayer un pantalon avec des tâches noir et blanche qui me faisait un cul de vache, autant dire que je suis concentrée et pas de meilleure humeur ! Et là je le vois… Une cliente aussi, mais rien à battre il me reste 17 minutes et je n’ai plus le temps ni d’être sympa (pensez vache…), ni d’être polie… Je la pousse et je chope le petit haut. Je cours jusqu’à la cabine et l’essaye. Un éclair divin fend le plafond de la cabine, des bébés bien dodus chantent du gospel et là je me dis que je dois vraiment me réhydrater ! Plus de temps à perdre. Je cours encore et toujours jusqu’à la caisse, paye, monte dans ma voiture et m’arrête au drive du Quick où je commande une petite bouteille d’eau.

Et puis bon après j’ai récupéré en temps en heure mes enfants, les ai douché…. et si vous voulez vraiment tout savoir le soir j’ai fait barbecue !

Samedi 6 Juin

Je me lève fébrile. Je doute et si après tout je mettais la robe… ou une autre… ou un haut plus habillé… Après avoir réessayer mon armoire, je me décide pour le haut acheté à Camaïeu ! Ah ben j’ai jamais dit que je n’étais pas chiante ! Et je ne vous ai même pas parlé des chaussures !! Donc une fois que j’ai tout bien mis en boule sur mon lit, je cours jusqu’à la douche. Une fois lavée, je réessaie la robe, mais finalement je mets mon haut avec un jean… Cécile arrive fraîche comme une rose et moi ben j’en peux déjà plus ! Chéri lui sert à boire, lui fait la conversation… Dernière vérification chaussure… Coiffage… Maquillage… et let’s go dans la décapotable de Cécile direction Odysséum

auteures décapotée !

On se gare, je me recoiffe sur le parking et on part retrouver Karine et Emily avec qui on doit déjeuner au Scholler. Les parisiennes arrivent avec le sourire malgré la chaleur. On s’installe commande du champagne (à part Cécile qui commande un Monaco, son côté mec je crois !), on picole en mangeant de la salade et en discutant bouquin, boulot… Tout s’accélère, on ne voit pas le temps passer… Il est déjà l’heure de retrouver les gagnantes du concours ! Je me recoiffe, vérifie que je n’ai pas de morceau de salade coincé entre les dents et nous montons rejoindre tout le monde ! Et je suis super contente parce que je retrouve Charlotte du gang des Jerry la souris (oui vous avez un petit nom les filles !), Vanessa avec qui je discute sur Facebook et en plus je fais la connaissance d’autres lectrices. Encore une fois ça passe trop vite, mais je suis ravie de pouvoir échanger quelques mots avec elles

11390009_10153532043224994_2464158237267112823_n

Et nous partons toutes ensembles à la dédicace à Sauramps..

Qui veut de la brochette d'auteures ?

Qui veut de la brochette d’auteures ?

Comme d’hab ça se termine trop vite, mais je repars avec des étoiles pleins les yeux…

Je tiens à remercier Cécile pour son humour, Emily pour ses conseils, Karine pour sa bonne humeur, les lectrices qui se sont déplacées (parfois de loin – je vous adore, y’a pas à dire vous êtes les meilleures), le Scholler et Sauramps Odysséum pour leur accueil… Et on refait ça quand vous voulez !

😉

Publicités

Une réflexion sur “Parce que ça casse de la dédi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s