Parce qu’en attendant le salon du livre….

A l’occasion du salon du livre de Paris vous pourrez découvrir ma nouvelle intitulée, Samantha ou le chemin de l’amour est encombré de boulets.

Je vous propose d’en découvrir un petit extrait en avant-première…

….

− Je t’aime, Samantha.

Ma gorge se serre, mes yeux se perdent dans son regard azur, mon cœur bat à toute vitesse…

− Je…

… ne finirai pas ma phrase puisque la porte d’entrée vient de s’ouvrir dans un fracas pas possible !

− Lola ! je sors, agacée.

Je ne la vois pas mais l’entends entrer dans le salon comme un ouragan à qui rien ne résiste.

− Désolé, me dit Thomas en posant délicatement ses lèvres sur ma joue pour un dernier baiser.

− C’est r…

À nouveau je ne finirai pas ma phrase puisque Lola repart dans l’une de ses crises de larmes avec des tas de « Pooouurrquoiii ? » excessivement larmoyants.

Je ne sais pas qui est le plus à plaindre dans cette histoire : Thomas, qui doit supporter Lola, ses hormones, son chagrin d’amour ; moi, qui ai du mal à supporter sa sœur larmoyante tout comme les autres êtres humains qui peuplent cette Terre (à part Maurice – lui, il est parfait !) ; ou moi encore, qui doit supporter Lola, mais aussi Thomas et ses manies de maniaque obsessionnel ; ou sinon Lola, qui n’a finalement pas demandé à se faire larguer devant l’autel par son fiancé…

Un vrai choix cornélien !

− On devrait aller voir ce qu’elle a, dis-je avec un sourire crispé.

Encore… Nous entrons dans le salon et y trouvons Lola, les yeux rouges, pleurant à chaudes larmes devant un paquet de gâteau. Elle finit par nous voir et semble vouloir communiquer avec nous. Le problème, c’est que lorsqu’elle est dans cet état, impossible de comprendre quoi que ce soit !

− … -rriblee… M-de cruel… veux… tooo

Je fronce les sourcils.

Non, je n’ai rien compris !

− Je vais aller t’en acheter après avoir emmené Samantha, lui dit Thomas.

De toute évidence, il parle le Lola couramment!

− … -laaa, reprend-elle.

− Oui, je sais, Lola, au chocolat.

− … -vec … Peete !

− Oui, ceux avec des pépites aux chocolat.

Il est fort, très fort…

Cette nouvelle fera partie du recueil Des romances et des mots. Il s’agit d’un recueil de 6 nouvelles. 
Vous pourrez lire également :

Valéry K. Baran, Emporte-moi
Cécile Chomin, Mes voisins, mon fantasme et moi
Léna Forestier, grâce à quelques mots sur un cahier
Gilles Milo-Vacéri, Aux sources du plaisir
Emily Blaine, Amis ou Amants

L’idée était de partir d’un idéogramme coréens. Donc on nous a donné un mot et il fallait en faire une nouvelle. 
Le mien était soleil. 
Donc vous retrouverez Samantha et tous les autres (je dis bien tous les autres !) dans une nouvelle pleine de coups de soleil, de morsure de singe, d’excursion sur l’île aux Cerf…

Vous trouverez ce recueil au SDL, il sera commercialisé au prix de 8 euros et 4 euros seront reversés à l’association « Toutes à l’école ». Cette une association qui propose une scolarisation aux petites cambodgiennes démunies.

http://www.toutes-a-l-ecole.org/qui-sommes-no…/notre-mission

Je suis très heureuse et fière de participer à ce projet. Je ne pense pas que la scolarisation devrait être un droit mais est un devoir. 
J’espère que vous serez nombreux à nous rejoindre dans cette belle aventure afin d’offrir à ces petites filles un monde meilleur.

 

Photo de Louisa Méonis auteure.
Publicités

Une réflexion sur “Parce qu’en attendant le salon du livre….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s